Nous avons testé le nouveau projet de Kim Dotcom, K.im !

Vous souvenez-vous de Megaupload, le célèbre site de partage de fichiers lancé en 2005? Son fondateur Kim Schmitz s’était alors fait connaître sous le pseudonyme de Kim Dotcom. Après des années de démêlés avec la justice américaine, le site fut mis hors-ligne par le département de la Justice des États-Unis en janvier 2012. Quelques mois plus tard, l’homme d’affaire récidivait en lançant Mega. Ce n’était pas tout! Ces dernier jour, le célèbre pirate a mis en ligne la version démo de son plus récent projet, K.im. Encore une fois, il s’agit d’un site de partage. L’innovation ici c’est qu’il est basé sur le Blockchain. Il est donc décentralisé et anonyme. Ce qui pourrait éventuellement lui faire connaître une popularité aussi importante que le torrent, rien de moins!
Chialeux.quebec a eu la chance de recevoir une invitation pour participer au test de la version démo! Vous pouvez aussi en faire la demande en visitant le K.im. Voici un compte-rendu de notre expérience. Mais d’abord, voici une entrevue réalisé par Max Keiser sur Rt avec Kim Dotcom lors de la présentation du projet de Bitcache (Zcash) et de ce qui était alors appelé Megaupload 2.0.

 

La première chose que l’on voit lorsqu’on se connecte via le lien reçu par courriel est une invitation à téléverser (« uploader ») votre fichier. Jusqu’ici tout est simple. Pendant le transfert, on vous invite à entrer un prix demandé pour avoir accès à votre fichier. Pour l’instant, seule la devise USD est acceptée, mais d’autres sont visibles dans le menu sans toutefois être accessible en ce moment. Dans les options additionnelles, vous pouvez choisir de limiter le nombre disponible d’achats pour votre fichier, de laisser les gens payer un montant plus élevé, ou de seulement rendre le fichier disponible en « streaming ». Une prévisualisation de la fenêtre d’achat est alors affichée sur la droite. En continuant, vous pouvez alors choisir de modifier l’aspect de cette fenêtre (widget). C’est ici que vous devez entrer les informations à propos de votre fichier: type de contenu (data, musique, vidéo, document ou code -notez l’absence d’une option image-), le titre et la description détaillée du contenu.

Pade d’accueil de K.im

Jusqu’ici tout se passe plutôt bien. Cependant, lorsqu’on voudrait en savoir plus sur le fonctionnement et les implications de ce que nous sommes en train de faire, les options « Know more », « FAQ » et « Privacy policy » sont jusqu’ici des liens morts. Rien de bien préoccupant pour un démo…
C’est à ce stade que ça devient intéressant. La fenêtre suivante concerne notre « wallet » (porte-feuille). C’est dans ce « wallet » que les acheteurs de votre fichier enverrons leur paiement. Vous pouvez dès lors en créer un ou vous connecter à celui que vous possédez déjà. À sa création, on vous proposera de télécharger un fichier en format .pdf contenant toutes les informations nécessaires pour en conserver l’accès. Inutile de vous dire que ce fichier doit être sauvegardé précieusement!

À cet étape, le fichier se sauvegarde sur le site en quelques secondes, en principe… Lors du premier test, le contenu téléchargé faisait 1,2 gb et cette étape n’a jamais aboutie. Après plusieurs minutes, une actualisation de la page nous a fait perdre le cours du processus.
Tout a donc été recommencé, mais cette fois-ci avec une simple image.  Et là, tout s’est bien déroulé. On nous a alors proposé une longue liste de sites sur lesquels il est possible d’héberger notre contenu. De Dropbox à Google Drive  en passant par des sites de torrents, de presse comme Wikileaks ou The New York Times, ou même de différents médias sociaux, la liste est longue. Fait intéressant, il est possible d’héberger notre fichier sur plusieurs serveurs avec un simple clic. Une fois téléversé, un lien à partager pour accéder à votre contenu est générer. Il est alors possible de le copier/coller partout où vous désirez diffuser votre offre. De plus, le code pour intégrer votre fenêtre de vente à votre blog ou votre page web est maintenant disponible. Il est donc à présent facile de publiciser votre offre n’importe où sur le web et sur les médias sociaux.

En ce qui concerne l’achat, ça semble être ici que le commun des internautes pourrait être rebuté. Il est nécessaire d’avoir un « wallet » avec lequel payer en Zcash (ZEC). C’est d’ailleurs sous cette forme que vous recevrez les paiements dans votre « wallet » pour toutes ventes. Dans notre précédent article, Acheter ses premiers Bitcoins , nous vous expliquions comment facilement vous procurer des crypto-monnaies. Vous devrez donc en posséder pour acheter les fichiers partagés via k.im . Zcash est déjà disponible sur les sites d’échanges comme Bittrex, Poloniex ou Kraken

 

Dans cette vidéo, vous verrez une présentation des différentes étapes abordées précédemment du site K.im. Malheureusement, je n’ai pas été en mesure de trouver de présentation avec des commentaires en français pour l’instant, mais gageons que ça ne saurait tarder.

 

Il est difficile de prévoir pour l’instant quelle sera l’impact de ce site sur la façon dont le partage de fichiers se fera dans l’avenir. Il semble cependant possible d’envisager rien de moins qu’une révolution. Du moins, le potentiel est indéniablement immense! Préparez vos cryptos!

 

Si vous désirez en apprendre plus à propos de Kim Dotcom, vous pouvez visionner le film Kim Dotcom: Caught in the Web (2017)  pour 4,46

 

Kim Dotcom from Gravitas Ventures on Vimeo.

Pas encore de rating

Opportunité de chiâler!

Chialeux Auteur

Laisser un commentaire